Archives de
Auteur : Les P'tits Bouts

COMMENT PARLER DE SEXUALITÉ AVEC LES ADOS ?

COMMENT PARLER DE SEXUALITÉ AVEC LES ADOS ?

 

hf

Une rencontre entre parents animée par le Planning Familial du Plateau

LUNDI 20 NOVEMBRE
de 18h30 à 21h30
à la Maison des associations de Peyrelevade

Pour les parents d’ados à partir de 11 ans.

En se basant sur notre propre expérience d’adolescent-e-s (et oui ! Un parent aussi a été un ado !) nous parlerons de ce que peuvent vivre et traverser vos ados, et tenterons ensemble de répondre à vos questionnements à propos des relations affectives et sexuelles, en partageant aussi les expériences de parents…

Participation libre

Infos et inscriptions au  06 18 65 15 48 ou par mail : contact@lesptitsbouts19.fr

Le défi de fin d’année !

Le défi de fin d’année !

Les P’tits Bouts et Énergie pour demain vous lancent un défi :
créer un calendrier de l’Avent composé de 24 maisons en carton !

carton

A partir de boîtes à chaussures, de briques de lait, de vieux cartons de déménagement,
créez la maison de vos rêves !
Une maison à 100 fenêtres, une maison ronde, une maison avec vue sur la mer, une maison biscornue…

Vous pouvez créer cette maison :
– chez vous, chez vos amis, chez papy et mamie…
– aux P’tits Bouts, le mardi après-midi de 15h à 19h (mardi 14 et mardi 28 novembre)

Annulation de l’atelier de peinture libre

Annulation de l’atelier de peinture libre

Exceptionnellement et en raison d’un manque d’inscrit pour cette séance, l’atelier de peinture ne sera pas ouvert ce samedi 28 octobre et le samedi 11 novembre.

Le prochain atelier aura lieu le

SAMEDI 25 NOVEMBRE, de 11h à 12h30.

Pour participer et laisser libre cours à votre créativité

pensez à vous inscrire ! Merci

Octobre : L’éducation autonome

Octobre : L’éducation autonome

Ce mois-ci deux ouvrages sur le thème de l’éducation autonome viennent enrichir la bibliothèque associative des P’tits Bouts :

Libre pour apprendre
éd. Actes Sud (octobre 2016)
de Peter Gray

 Nos enfants passent à l’école le plus clair de leur temps à recevoir passivement une instruction, à devoir se tenir tranquilles en classe et à subir des contrôles de connaissances. Il n’est donc pas étonnant que le système scolaire actuel crée des élèves ennuyés et ayant des problèmes de comportement. Même en dehors des murs de l’école, les enfants ont rarement l’occasion de jouer et d’explorer leur environnement sans être sous surveillance permanente. Cette situation a pour conséquence d’alimenter l’anxiété des enfants, qui considèrent la vie uniquement comme une série de problèmes. Dans Libre pour apprendre, Peter Gray défend l’idée selon laquelle des enfants libres de poursuivre leurs propres centres d’intérêt ou au travers du jeu assimilent tout ce qu’ils ont besoin de savoir, et le font de plus avec énergie et passion. Pour les aider à grandir dans ce monde en perpétuel changement, nous devons faire confiance à leur capacité de s’instruire et de se développer. En se basant sur des faits anthropologiques, psychologiques et historiques, Gray avance que le jeu en toute liberté est le meilleur moyen pour apprendre à gérer sa vie, à résoudre ses problèmes, à vivre en communauté et à devenir émotionnellement équilibré.

 

L’école de la liberté
Mama éditions (septembre 2017)
de Daniel Greenberg

Un modèle d’éducation autonome et démocratique.
Un livre qui révolutionne l’école et place l’élève aux commandes de sa propre expérience.
Imaginez un lieu où des garçons et des filles, dès l’âge de quatre ans, mènent chaque jour leur vie comme bon leur semble. Il s’agit pourtant d’une école — mais à la différence qu’ici il n’y a aucun programme prédéfini, le seul critère pour chaque élève étant : «Fais ce qui te motive, au rythme qui est le tien, aussi longtemps que tu le souhaites, et assume la responsabilité de tes choix. Les adultes sont là pour taider, uniquement quand et si tu en fais la demande.»
La Sudbury Valley School, une école ? Certainement, au vu des résultats : au terme de cette scolarité, certes atypique, les anciens élèves sont des êtres épanouis et responsables. Certains se lancent dans la vie active, d’autres suivent des formations ou entrent à l’université.
L’École de la liberté n’est pas un traité sur l’éducation, mais un document fondateur, touchant et très instructif, sur une manière de considérer la jeunesse qui permet à chaque jeune de découvrir par lui-même ce qu’il veut faire de sa vie. Car, pour l’essentiel, ce n’est pas nous qui enseignons aux enfants ; nous les aidons simplement à apprendre… Et quand ils apprennent vite et bien, c’est parce qu’ils le veulent, et non parce qu’ils le doivent.
Ayant largement fait ses preuves, ce modèle a essaimé : il existe aujourd’hui des dizaines d’écoles de ce type un peu partout dans le monde, et elles commencent à prendre racine en France.

La naissance respectée sur le Plateau : réfléchissons ensemble !

La naissance respectée sur le Plateau : réfléchissons ensemble !

Soutenue par le Réseau d’Écoute, d’Appui et d’Accompagnement des Parents de la Corrèze, l’association Les P’tits Bouts a initié en 2017 un cycle de rencontres et de réflexion autour de la naissance respectée sur le Plateau de Millevaches.

En effet, lors des diverses rencontres proposées par l’association depuis 10 ans, nombreux sont les couples qui témoignent de leurs difficultés à vivre sereinement la naissance de leur enfant – lors de la préparation à la naissance, de l’accouchement et du suivi post-partum – sur un territoire rural parfois éloigné de plus d’une heure de toute maternité.

Nous souhaitons permettre aux parents, futurs parents, associations et professionnels de témoigner de leurs expériences, de s’exprimer sur leurs choix, leurs attentes et leurs besoins, et enfin de réfléchir à la façon dont on peut agir ensemble pour une naissance respectée, à la maternité, en maison de naissance, à domicile…

Trois rencontres ont déjà eu lieu…
le samedi 9 septembre à Saint-Setiers : « Accouche et t’es toi ! », conférence gesticulée de et par Mathilde Defromont
… le dimanche 10 septembre à Saint-Setiers : atelier post-conférence
… le samedi 23 septembre à Nedde : discussion sur les conditions d’accouchement lorsque l’on habite sur le Plateau de Millevaches

Lors de ces premières rencontres, des pistes de travail ont émergées :
– favoriser la création d’espaces de paroles pour les parents ;
– sensibiliser les professionnels et les étudiants (sages-femmes, gynécologues-obstétriciens, infirmiers…) grâce aux témoignages de femmes et de couples (sous quelle forme ?) ;
– améliorer l’information des futurs parents et des parents qui vivent sur la Montagne Limousine par un recensement des différentes possibilités liés à la naissance de leur enfant ;
– informer sur le rôle des sage-femmes ;
– coordonner les actions des différents acteurs qui agissent pour la naissance respectée.

Pour affiner et concrétiser ces pistes de réflexions, une prochaine rencontre aura lieu, autour de la projection du film « La naissance, une révolution » de Franck Cuvelier. Bientôt…